Type your search keyword, and press enter

Peut-on bivouaquer dans le Parc du Mercantour ?

Si vous passez vos vacances dans le département des Alpes-Maritimes, n’hésitez pas à planifier au moins une visite du parc du Mercantour. Vous y trouverez de nombreux trésors naturels, comme la magnifique cascade du Boréon et plusieurs espèces végétales et animales dont la plupart sont des espèces endémiques et en voie de disparition. Vous serez émerveillé par la grandeur du lac d’Allos avec sa superficie de 50 ha qui est classé le plus grand lac d’altitude de l’Europe, le glacier du Grand Capelet qui ne se trouve qu’à seulement 30 km de la mer et la vallée des Merveilles qui est un ensemble de lacs glaciaires étagés au pied du mont Bégo où vous trouverez plus de 40 000 gravures rupestres datant de 1 800 à 1 500 avant J.-C. Ainsi, vous y verrez les témoignages de la présence de l’homme depuis la préhistoire.

Pour préserver la tranquillité des animaux et pour respecter l’environnement, il est interdit de faire du camping dans le cœur du parc, mais vous pourrez bivouaquer en respectant certaines conditions. Ce sont les gardes-moniteurs des parcs nationaux qui vont vous informer et vous prévenir de ce que vous pourrez faire ou ne pas faire au cœur du parc du Mercantour. Au cas où vous voudriez faire du bivouac, seuls les randonneurs qui aiment se déplacer d’un lieu à un autre peuvent le faire dans ce parc, car le lieu du bivouac doit changer tous les jours, c’est-à-dire vous ne devez vous installer dans un endroit qu’en une seule nuit. De plus, ce lieu de bivouac doit être éloigné de plus d’une heure à pied des limites du cœur ou d’un accès automobile. Cette dernière réglementation n’est pas en vigueur pour le cas de l’aire autorisée de la Madone de Fenestre, vous pourrez vous y installer sans problème. Quant aux sites classés des Merveilles et de Fontanalbe, vous êtes autorisé également à installer votre bivouac sur l’aire qui est proche du refuge de Fontanalbe. Vous ne pourrez vous y installer qu’à partir de 19 heures du soir et partir au plus tard le lendemain à 9 heures. Seules les petites tentes y sont autorisées. Vous ne pourrez pas dormir dans un camping-car, une caravane ou une tente de toit, même si vous vous déplacez tous les soirs. Dans ces conditions, vous apprécierez la nature qui vous entoure, les bruits des animaux, la quiétude des lacs et la force des torrents, entre autres. Vous pourrez aussi passer la nuit dans un gîte dans le Parc du Mercantour où les gardiens vont vous préparer un bon repas chaud. Au cas où vous ne respecteriez pas les réglementations, vous serez sanctionné et devrez payer une amende de 450 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *